Les étoiles de notre ciel

Les étoiles de notre ciel, est un projet de théâtre qui donne à entendre les voix des jeunes gens que le destin a jetés au cœur de différents conflits de l’Histoire contemporaine, particulièrement la guerre de 14-18. C’est en rendant hommage aux jeunes personnes qui ont vécu la guerre, en écoutant ce qu’elles nous racontent dans leurs journaux, que nous voulons nous remémorer les événements du centenaire. Nous désirons ainsi entrer dans les commémorations nationales par l’accès le plus intime, conscients que la mémoire se tisse aussi de génération en génération par le partage des histoires de vie.
La dramaturgie de ce spectacle se construit à partir de fragments de journaux, de témoignages et de poèmes. Nous portons au plateau les mémoires de ces jeunes qui ont trouvé dans l’exercice de l’écriture une échappatoire aux horreurs de la guerre, dans un désir violent de communiquer, de sentir que quelqu’un écoute, entend, comprend, et d’affirmer que quelque chose d’autre est possible. Par le récit de ces vies bousculées, violentées, balayées par l’irruption de la guerre dans leurs quotidiens, le spectateur, par un processus d’identification, se trouve intimement confronté à ce que serait la guerre pour lui, et ce qu’elle est pour tous ceux qui la vivent actuellement.
Commémorer par l’empathie, la douleur, la déception, l’effroi, mais aussi par les désirs, l’espérance et la vitalité des jeunes personnes touchées par la grande guerre. Nous tenons à faire revivre sur scène l’immense espoir de paix sous-jacent dans tous les récits que nous avons lus. Malgré la guerre, il existe toujours la foi en l’avenir collectif de l’humanité, la conviction profonde de l’apprentissage par le vécu : cette horreur ne pourra plus jamais se reproduire.

Je finirai bientôt mon journal de guerre. Ce sera le dernier journal de guerre que j’écrirai de toute ma vie, car il ne doit plus jamais y avoir de guerre, plus jamais… Si seulement l’armistice pouvait être signé ! Les soldats ne veulent plus se battre, ils veulent retourner auprès de leurs femmes et de leurs enfants, et reconstruire leur pays.

Piete Kuhr, 4 novembre 1918, 15 ans, Allemagne

Les étoiles de notre ciel puise également des textes touchant à d’autres conflits du XXème siècle, tout en structurant la dramaturgie à partir de la guerre 14-18, fil rouge du spectacle. En présentant la grande guerre comme conflit déclencheur de bien d’autres catastrophes qui suivront plus tard, nous désirons poser ainsi la question de cette spirale de l’horreur, mais également de faire vivre la graine de l’armistice et de la paix dans le monde d’aujourd’hui. Comment agir pour que cette commémoration soit aussi affaire de présent et pas seulement un exercice de mémoire ? Qu’est-ce que l’immense désir de paix déclenché par l’armistice de 18 peut nous apprendre sur le monde à construire?
Notre spectacle et nos actions pédagogiques désirent prolonger les gestes de résistance entamés par la jeunesse d’autrefois. En s’adressant à l’ensemble de la jeunesse d’aujourd’hui, il veut parler aux héritiers de cette Histoire, et créer une continuité entre les luttes pacifiques appartenant au passé et celles qui doivent être poursuivies aujourd’hui.
Nous voulons profiter de l’exploitation de Les étoiles de notre ciel, prévue en novembre et décembre 2018 au Théâtre du Soleil, pour tisser un ensemble d’actions pédagogiques au fil de l’année, en travaillant surtout avec la jeunesse dans sa diversité sociale et culturelle (écoles privés, maisons de quartiers défavorisés, collèges publics, public de théâtre) pour bâtir une mémoire commune de l’armistice de 18,  socle d’un nouveau désir de paix.

Jeu 

Bruno Stierli, Camille Duquesne, Enora Henry et Maïe Degove

Création lumière

Arthur Braesch

Création son

Arthur Braesch et Enora Henry

Regard artistique

Frode Bjornstad

Administration

Jean-Michel Poulé

Diffusion

Cie BrutaFlor